Fraude au conseiller bancaire : comment se faire rembourser par sa banque ?

La plupart du temps, les conseils trouvés sur internet recommendent de déposer plainte.

Si cette étape est nécessaire, elle ne vous permettra que rarement d’obtenir l’indemnisation de votre préjudice : les auteurs de l’escroquerie sont la plupart du temps localisés hors de France et hors de l’Union Européenne, rendant toute enquête et a fortiori interpellation et condamnation illusoire.

La seule solution consiste alors à se faire rembourser par la banque. Mais comment faire ?

Qu’est-ce qu’une fraude au faux conseiller bancaire ?

La fraude au faux conseiller bancaire est un type d’escroquerie consistant à tromper la victime pour lui faire valider des opérations frauduleuses sur ses comptes.

En général, l’escroc appelle la victime ou l’incite à le contacter et se présente comme conseiller ou agent du service anti-fraude de sa banque. Il dispose de nombreuses informations la concernant pour crédibiliser son arnaque : identité, adresse, coordonnées de carte bancaire, voire numéro de compte… Dans certains cas, il usurpe même un numéro de téléphone de sa banque.

L’escroc prétend avoir identifié des actions suspectes en cours sur le compte bancaire de la victime et lui demande de les confirmer ou lui propose de les bloquer en urgence. Pour cela, il demande à la victime de lui communiquer des codes qu’elle reçoit par SMS ou lui fait confirmer des actions sur son application bancaire. Ces codes ou confirmations permettent en réalité à l’escroc de valider des opérations frauduleuses sur les comptes de la victime : achats par carte bancaire, ajout de bénéficiaire et virements… Dans certains cas, le faux conseiller demande à la victime le code secret de sa carte bancaire et lui envoie un coursier (vrai ou faux coursier) ou un prétendu employé de la banque pour récupérer la carte à son domicile, au prétexte de la sécuriser ou bien la détruire. Les escrocs utiliseront alors la carte de la victime pour des retraits d’argent ou des achats.

Les informations utilisées par l’escroc pour cibler la victime et crédibiliser son escroquerie ont pu être obtenues de différentes manières : hameçonnage (phishing), piratage de comptevirus voleur de mots de passe sur un des appareils de la victime (ordinateur, téléphone…), etc.

But recherché : Tromper la victime pour lui faire valider des opérations frauduleuses sur ses comptes  bancaires.

Comment se faire rembourser par la banque ?

Il faut immédiatement faire une mise en demeure à la banque en visant l’article L. 133-18 du code monétaire et financier qui s’applique en cas d’opération de paiement non autorisée et signalée par l’utilisateur.

La banque est alors obligée de procéder au remboursement au plus tard dans les 24 heures.

La juriprudence a retenu que l’envoi à un faux conseiller bancaire des éléments d’identification ne constitue pas une négligence grave permettant à la banque de refuser le remboursement (tribunal judiciaire de Troyes – 19 juillet 2023).

Quel montant doit rembourser la banque ?

La banque doit rembourser l’intégralité du montant détourné.

Elle s’expose à des intérets de retard si elle n’est pas diligente.

Que faire si la banque refuse de rembourser ?

Il vous faut contacter un avocat spécialisé et compétent qui saisira le tribunal judiciaire. N’hésitez pas à nous contacter pour ce faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il est temps de défendre vos droits

Contactez-nous sans plus tarder